mardi 26 juin 2012

La naissance des lunettes


Si les problèmes de vision furent évoqués dès l'antiquité par Aristote, dans le problemata, en particulier la myopie et la presbytie, l'invention des lunettes fut bien plus longue à venir. On ne sait pas précisément qui fut l'inventeur des lunettes. On sait seulement que les lunettes sont apparues en Italie, à la fin du XIII siècle, d'après ce que rapportent le traité de conduite de la famille de Sandro di Popozo, écrit en 1299 : Je suis si altéré par l'âge que sans ces lentilles appelées lunettes, je ne serais plus capable de lire ou d'écrire. Elles ont été inventées récemment pour le bénéfice des pauvres gens âgés dont la vue est devenue mauvaise.. 


Au XV siècle, les verres concaves, correcteurs de myopie apparaissent, s'ajoutant aux verres biconvexes - on ne savait, jusqu'alors, corriger que la presbytie.
Johannes Kepler vint ensuite marquer de son nom l'histoire des lunettes, en devenant le véritable fondateur de la dioptrique actuelle. Vers 1728, on vit apparaître les montures, et l'on imagina, à la fin du XVIII siècle, de les faire tenir derrière les oreilles.
Enfin, Thomas Young décrivit le problème de l'astigmatisme en 1807, et l'on inventa dans le courant du siècle les lunettes capables de le corriger. Quant à l'invention des verres à double foyer, on l'attribue à Benjamin Franklin, mais sans certitude.

mardi 19 juin 2012

L'amour est dans le parc ...


Mais pas avec le lion !! ^^
Voici la suite de la séance avec Gaëlle dans le parc de Châteauroux, la ville où je vis depuis maintenant 5 ans. Il y a là-bas plusieurs ponts tagués de toute beauté. En tout cas, c'était une super journée et la robe s'en souvient puisqu'elle est maintenant à la poubelle car je n'ai pas pu la sauver -_- trop de sève !!!
Du coup maintenant, place aux révisions pour les rattrapages mais avec le temps du moment, ça devrait aller, on ne devrait pas déprimer ^^



Bonnes vacances pour celles et ceux qui le sont et un gros merde pour ceux qui passent le bac ou des partiels !!! ^^

jeudi 7 juin 2012

Naissance du trench


Le trench-coat est un manteau imperméable généralement descendant jusqu'aux mollets, utilisé par plusieurs armées pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. 
Pas de mystère dans l'origine du mot, trench signifiant tout simplement tranchée en anglais!
Fondée en 1856, la maison Burberry doit à Thomas Burberry, un coup de crayon unique et une idée pour le moins géniale. En 1879, celui-ci est à la recherche d'un matériel unique permettant la création d'un vêtement confortable et surtout résistant aux temps pluvieux. Ses études donnent naissance à la gabardine.
Un tissu composé de fils si serrés, qu'il résiste à l'humidité.
Le succès de cet imperméable est réel. Les commandes affluent, à commencer par celle de l'armée. Thomas Burberry reprend le design des anciens manteaux d'officiers britanniques qu'il avait lui-même dessiné treize ans auparavant pour le War office. Il y ajoute des épaulettes et des anneaux en métal: le trench-coat est né!
De retour du front, les soldats conservent leur trench, le faisant ainsi passer dans la vie civile. Celui-ci traverse alors les années tout en conservant sa forme initiale. Il est toujours composé de 26 pièces de gabardine de tailles différentes, ainsi que d'une ceinture à passant garnie d'anneaux.
Composés de  dix boutons croisés, le trench se décline dans des couleurs traditionnelles telles le kaki, le beige ou encore le noir. Le trench-coat conserve des bandes de tissu à l'intérieur de la doublure, initialement prévue pour mieux se  fixer aux jambes et mieux coller au corps.  Les manches de type raglan avec des pattes de serrage aux poignets et des pattes d'épaulettes ajoute au manteau un chic absolu.
Toujours imité, jamais égalé, le trench Burberry s'affiche dans la rue comme au cinéma. Pourtant, le modèle perd quelque peu de sa superbe en étant associé, au fil des années à des mouvements plus ou moins réactionnaires.
Ainsi les punks s'emparent du manteau militaire dans la fin des années 1970. Les années 80 longtemps associé à la chic rive gauche, le trench est alors porté par les intellectuels de tous bords lui conférant un statut de vêtement indémodable, mais classique.
Il faut attendre 1990, pour que Burberry réveille son modèle. A la manière des années 30, où l'on considérait la doublure comme un prolongement du modèle, Roberto Menichetti, Directeur Artistique de la Maison, imprime sur un modèle le désormais célèbre tartan Burberry.  Le modèle s'affiche pour devenir un Must. Quitte à souffrir de la contrefaçon qui s'empare du modèle pour le copier à tout va....